Flers, métropole rurale (Fr-Orne)

Masterplan du centre-ville de Flers - Proposition de l'équipe API City pour le Forum Mondial des Jeunes Architectes 2015

Dans le cadre du 12 ème Forum Mondial des Jeunes Architectes, API City était le porteur de projet Flers, un exemple de métropole durable.

Nous avons présenté Flers métropole rurale, une cité maternelle qui nourrit, rassemble et réchauffe.
La métropole rurale est un concept qui ne peut pas se limiter à  l’administratif, au politique ou à  l’accès aux services. C’est une identité collective qui s’appuie sur des fondements que nous proposons ainsi pour Flers : le rassemblement autour des ressources présentes, l’identification au territoire par l’eau et le développement d’une ville intelligente par la nourriture, l’énergie et le patrimoine.
Sur les 2 axes géographiques fondateurs, la rivière et la route historique, notre projet s’intéresse à  révéler le grand paysage par l’eau et la rue centrale comme espace public structurant.
Le développement de nouveaux programmes le long de la rivière valorise la création d’un parc linéaire pour le loisir, la production d’énergie et la préservation des zones humides. Sa largeur s’adapte au cheminement piéton entre les jardins privés puis à  la zone humide publique en passant par les jardins ouvriers collectifs, le parc récréatif et la prairie d’accueil (foire, festival, événement culturel…).
La rue centrale, de part le travail engagé par la ville avec la rocade et par la connexion de plusieurs rues en boulevard de petite ceinture permet de libérer le trafic pour transformer la chaussée en un espace partagé entre piétons, cyclistes et automobilistes.
La rénovation du bâti historique conserve la forme et questionne la fonction. Le patrimoine de la reconstruction offre une structure adaptable au changement de programme, du logement vers les services, dans un processus de gentrification. L’îlot central s’ouvre en rez de chaussée pour devenir bâtiment public, office du tourisme et culturel. Sa structure est conservée, le toit est repris et devient belvédère. Les îlots adjacents s’ouvrent pour accueillir terrasses de café et hôtellerie. Le cheminement intérieur de ces 4 îlots est signifié par une membrane tendue, symbole de cette perméabilité connectée entre grand paysage, rivière et centre urbain. L’atypique du projet urbain réside dans l’intersection de la rue avec la rivière. La forme suit la fonction. Les nouveaux programmes pour le social, l’éducation et le logement viennent compléter la structure urbaine du parc linéaire au sud et relie les espaces sportifs et administratifs du château au nord. Ces éléments typiques de la ville suivent la structure viaire et hydraulique.
Par ce travail paysager des rives à  l’échelle humaine, une autre qualité urbaine est dessinée et interagit avec la revitalisation de la rue commerçante. Les deux axes sont non dissociables de la nouvelle identité proposée.
L’espace public le long de la rivière structure l’ensemble du grand paysage Est Ouest. Cette révélation du cours majeur peut se décliner à  ses trois affluents et irriguer ainsi toute la ville.